Chorégraphie 

Josef Nadj

 

Musique

Vladimir Tarasov

 

Lumières

Raymond Blot

 

Costumes

Bjanka Ursulov

 

Interprétation

Josef Nadj et Cécile Thiéblemont

Vladimir  Tarasov pour la musique

 

Durée 

1 h

 

Création 

26 novembre 1999 , Scène nationale d’Orléans

 

Production 

Centre Chorégraphique National d’Orléans

avec le soutien du Carré Saint-Vincent, Scène nationale d’Orléans

Aimer c’est peut-être apprendre à marcher dans ce monde.

Apprendre à nous tenir tranquilles comme le chêne et le tilleul de la fable.

Apprendre à regarder.

Ton regard est comme un semeur.

Il a planté un arbre.

Je parle parce que tu fais trembler les feuilles.”

 

Octavio Paz

 

Joseph Nadj cite seulement ce texte pour présenter le spectacle. Mais il a confié aux Saisons de la danse : « Le couple contient la potentialité de tous les drames parce qu’il est porteur d’un culpabilité originelle. Quelque chose s’est brisé dans le couple primordial de la genèse. Dans ce spectacle, on essaie de recoller les morceaux ».

 

Ainsi, Le Temps du repli se fait l’écho d‘« une langue archaïque, cette langue oubliée à travers laquelle l’homme et la femme parlaient autrefois ». En laissant surgir de leur mémoire des bribes de ce langage sans toujours le comprendre eux-mêmes, l’homme et la femme vont d’abord apprendre à se regarder, à se comprendre l’un l’autre, puis tenter de « recoller les morceaux », de reconstruire leur rapport, comme possibilité.

Le Monde – Février 2000

« Vu par le chorégraphe Josef Nadj, le couple est un jeu merveilleux. Jeu de fine stratégie où les deux partenaires mettent en œuvre toutes les ressources de leur imagination pour renouveler les figures de l’amour, débusquer l’autre dans ses retranchements et arracher à la routine une chance d’avenir. Fût-il tragique. Mais la bagatelle en vaut la chandelle, jubilatoire dans ses plus infimes détails. Les yeux dans les yeux et pied à pied, ce pas de deux, le premier conçu par Nadj en dix ans de travail, s’intitule Le Temps du Repli. Interprété par Cécile Thiéblemont et Josef Nadj lui-même, il est accompagné par le percussionniste Vladimir Tarasov, dont le talent subtil ajoute au piment du duo.

 

Dans ce repli, il n’est pas question de répit mais d’une lutte permanente où l’homme et la femme tentent d’échapper à la malédiction qui plombe le couple. Contre l’asservissement, la condamnation de l’un par l’autre, ils tentent de bâtir une relation d’égal à égal, semant sous leurs pas mille et un défis qu’ils relèvent au quart de tour dans l’humour. Sonore, gestuelle, plastique, musicale, l’invention de Ce Temps du Repli ne tarit pas pendant une heure de spectacle. »

 

Le Monde – Février 2000

Le temps du repli vu par Marie-Christine Vernay

Sa création, le Temps du repli, présentée actuellement à Orléans ­ visible en février à Paris, au théâtre de la Bastille ­, évite toute référence littéraire, contrairement aux trois spectacles précédents. Josef Nadj a replié les battants de sa baraque sur le duo, histoire de mettre provisoirement à distance le propos scénique et la mise en scène ­ ils occupent une grande place dans ses pièces ­, pour se concentrer sur la danse, la circulation du mouvement entre deux corps.

 

Souvent chez Nadj, les éléments du décor ont fonction d'accessoires, presque de partenaires. Ici, si parfois une danse est juchée sur la table, si les corps reposent en tension sur les deux chaises, ils gardent une utilisation quasi quotidienne. Par exemple, les appuis des danseurs n'en sont pas transformés, ils sont la plupart du temps au sol ou d'un corps à l'autre dans l'équilibre ou le transfert des poids.

 

Le couple n'est pas fusionnel. Josef Nadj et Cécile Thiéblemont évoluent d'une manière autonome, comme la danse par rapport aux percussions de Vladimir Tarasov. Le duo échappe au pas de deux harmonieux, aux furieux élans de certains duos contemporains, à bout de souffle. Constamment sur scène, les interprètes ont à gérer le temps qui leur est compté (une heure de spectacle). Leur rapport est fluctuant: absence de l'un à l'autre, corps à corps comme prise de bec, danse à deux comme une vieille danse de salon" Ce qui les sauve du repli annoncé dans le titre, c'est qu'ils n'ont rien à se dire, rien à dire non plus, en tout cas rien d'exceptionnel, qui ne relève du drame originel. Ils ne font que fonctionner, relayés parfois par le musicien qui a le sens de l'improvisation. Et dès que l'histoire pourrait commencer, ils s'en débarrassent, la reportant sur deux petits personnages dessinés à la craie au tableau, sur un jeune quartier-maître mourant la tête fracassée sur un bateau sans revoir sa blonde et, surtout, sur deux poupées (leur double) qu'ils promènent tout d'abord dans leur dos, puis au bout d'un bâton. Le Temps du repli est une danse pour deux, intime et ouverte sur la musique et l'espace.

 

Marie-Christine Vernay – Libération – 30 novembre 1999

Dates passées :

 

21 novembre 2005

Alliance Française de Bangalore

Bangalore (IN)

 

19 novembre 2005

Alliance Française de Madras

Madras (IN)

 

16 novembre 2005

Alliance Française de Calcutta

Calcutta (IN)

 

14 novembre 2005

Alliance Française de Bombay

Bombay (IN)

 

11 novembre 2005

Alliance Française de Ahmedabad

Ahmedabad (IN)

 

8 novembre 2005

Alliance Française de New Dehli

New Dehli (IN)

 

24 mars 2005

Centre des arts pluriels

Luxembourg (LUX)

 

20 mars 2005

Association pour la gestion et l’animation du théâtre Morlaix (FR)
17 mars 2005 – Espace pluriels

Pau (FR)

 

15-16 mai 2004

Projects Arts Centre, Festival de Dublin

Dublin (IRL)

 

10-11 mai 2004

European Spring Festival – Arkhangelsk Regional Youth Theatre

Arkhangelsk (RU)

 

21 février 2004

Théâtre de Vanves

Vanves (FR)

 

30 janvier 2004

L’Allan Scène nationale de Montbéliard

Montbéliard (FR)

 

14-15 novembre 2003

CNCDC de Châteauvallon

Châteauvallon (FR)

 

10 octobre 2003

ATER Teatro di Chisasso

Chisasso (CH)

 

6-7 octobre 2003

Festival Dance Umbrella

Londres (UK)

 

9-10 septembre 2003

ATER Teatro Gobetti

Turin (IT)

 

10 janvier 2003

ATER Teatro Comunale

Casalmaggiore (IT)

 

19-20 novembre 2002

Centre Meyerhold Centre Culturel Français de Moscou

Moscou (RU)

 

15 novembre 2002

Théâtre Liteiny Institut Français de Saint Petersbourg

Saint Petersbourg (RU)

 

28 mai 2002

D’Jazz Nevers, Maison de la Culture de Nevers

Nevers (FR)

 

18 avril 2002

La Tannerie

Château-Renault (FR)

 

16 avril 2002

Théâtre de Chartres

Chartres (FR)

 

15-16 mars 2002

Le Toboggan

Décines (FR)

 

1er mars 2002

Scène nationale de Bar-le-Duc

Bar-le-Duc (FR)

 

26 février 2002

Espace Jean Legendre Théâtre de Compiègne

Compiègne (FR)

 

20 octobre 2001

La Fabrique

Meung-sur-Loire (FR)

 

12-13 octobre 2001

Balleteatro Auditorio

Porto (PT)

 

15-21 juillet 2001

Chapelle des Pénitiens Blancs Festival d’Avignon

Avignon (FR)

 

6 juillet 2001

Écuries de Rivaulde

Salbris (FR)

 

10-11 avril 2001

Forum Meyrin

Genève (CH)

 

21-22 mars 2001

Danse à Lille Théâtre du Nord

Lille (FR)

 

9 mars 2001

Stadsschouwburg Brugge

Brugge (BE)

 

7 mars 2001

Cultureel Centrum Warande

Turnhout (BE)

 

23-25 février 2001

ATER Teatro delle passioni

Modena (IT)

 

20 février 2001

Maison de la Culture Loire-Atlantique

Nantes (FR)

 

16-17 février 2001

Centre culturel Jean Gagnant

Limoges (FR)

 

15 février 2001

Théâtre des 7 Collines

Tulle (FR)

 

6 février 2001

Théâtre Kalliste

Ajaccio (FR)

 

26 janvier 2001

Institut Français

Meknes (MA)

 

23 janvier 2001

Institut Français

Marrakech (MA)

 

20 janvier 2001

Institut Français / Théâtre National Mohamed V

Rabat (MA)

 

17 janvier 2001

IInstitut Français/ Complexe Touria Sekkat

Casablanca (MA)

 

19-20 décembre 2000

Bonlieu Scène nationale d’Annecy

Annecy (FR)

 

2-3 décembre 2000

Scène nationale d’Orléans

Orléans (FR)

 

4 novembre 2000

Centre culturel français

Riga (LV)

 

31 octobre 2000

Centre culturel français

Tallinn (EE)

 

9-10 octobre 2000

SIDance Chayu Theatre

Séoul (KOR)

 

29-30 août 2000

Theater Festival Basel

Basel (CH)

 

22-23 août 2000

Göteborg Dans & Teater Festival

Göteborg (SE)

 

19 mai 2000

Institut culturel français Chypre

Nicoise (CY)

 

30-31 mars 2000

Isadora Danses au Centre

Vendôme (FR)

 

21-22 mars 2000

Pôle Sud

Strasbourg (FR)

 

1-5 février 2000

Théâtre de la Bastille

Paris (FR)

 

12 janvier 2000

Théâre d’Arras

Arras (FR)

 

2-9 janvier 2000

L’Esquisse CDN/CNDC d’Angers

Angers (FR)

 

26 novembre au 3 décembre 1999

Scène nationale d’Orléans (Création officielle)

Orléans (FR)

 

1er novembre 1999

Festival Temporada Alta Teatre de Salt

Girona (ES)

 

16 octobre 1999

Le Botanique

Bruxelles (BE)

 

1er-2 août 1999

Internationale Tanzwochen Sofiensäle

Vienne (AT)

 

21-22 mai 1999

Festival Ex Ponto Lutkovno Gledalisce

Ljubljana (SV)

 

7 mars 1999

International Festival Sarajevo

Sarajevo (HR)

 

4-6 janvier 1999

Trafo

Budapest (HUN)

 

26-27 octobre 1998

Centre culturel français

Vilnius (LT)